Acidification orgnanique ou mineraux
L’écornage est une étape importante de la vie du bovin. La réaliser au bon moment est toujours délicat et source de stress. Avec les risques de passer à côté ou de la réaliser trop tardivement.

Alors, certains ont décidé de ne plus « prendre le taureau par les cornes » et des pratiques nouvelles se développent en élevage (en France et à l’étranger).


Pour ne pas oublier d’écorner un veau, avec l’agrandissement de la taille des troupeaux et/ou les vêlages souvent très groupés en allaitant, de plus en plus d’élevages mettent en place un minimum d’organisation. Il y a du temps à gagner : il faut aussi en prendre pour décider avec l’ensemble des associés de l’organisation de l’écornage des veaux à naître. Chaque élevage est différent : spécialisé lait ou viande, mixte lait et viande, naisseur ou engraisseur, vêlages groupés ou étalés …

Agir tôt :le jour de la naissance !

La technique de l’écornage le jour de la naissance se développe et il n’est plus rare de croiser un élevage qui la pratique. Il y a de réels avantages à agir tôt, et même le plus tôt possible !

Ceux qui ont fait ce choix le disent : « ils auraient dû le faire avant et n’en reviendront plus ».

Le jour de la naissance, le veau est facile à manipuler, l’écornage est rapide et l’impact sur la croissance est ultra limité. Enfin, on est sûr de ne pas oublier et on peut renouveler l’opération en cas de repousse de la corne avant que l’animal ne soit trop vieux, ou en lot, voire parti en pâture avec sa mère pour les allaitants.

Et c’est vrai, plus tôt l’écornage est réalisé, plus l’opération est facile à génèrer moins de stress perçu par l’animal et … pour l’éleveur. Et moins de stress, c’est tout simplement moins de perte de croissance et moins de risque de complication.

Ecornez avant de boucler !

Un veau non bouclé, c’est un veau non écorné …

  • D’abord, isoler le veau de la mère (notamment en allaitant).
  • Pour réussir, distribuez d’abord le colostrum : le veau repu est très calme et facile à manipuler.
  • Prenez ensuite le temps de bien tondre la zone du futur cornillon(cela vous permettra de suivre ensuite la bonne cicatrisation qui doit être finie quand tout le poil a repoussé).
  • Puis appliquez une seringue à écorner : la plus connue est celle du Dr Larson’s. Cette seringue est très pratique à utiliser (pas de branchement électrique, pas d’appareil à démarrer). C’est aussi très économique : une seringue permet de faire jusqu’à 15 veaux ! Bien sûr, pensez à vous équiper de gants.




Philippe ADAM
Responsable Technique Marché Ruminant